SIRH +
Expérience
Collaborateur

Blog VSE - Actualités


Les enjeux du recrutement en ESN




Actualités  |  17/12/2021

94% des salariés resteraient plus longtemps au sein d’une entreprise si elle les aidait à se former. C’est ce que révèle l’étude LinkedIn Workforce Learning.

Le recrutement est un enjeu stratégique pour les ESN car le capital humain est la principale force de l’entreprise.

Pourtant, selon une étude HEC, le turnover dans le secteur est de 20%, ce qui est énorme.

En outre, il existe, dans le secteur, une vraie « guerre des talents » puisque les compétences sont rares par rapport à la demande. Ainsi, pour attirer et fidéliser les talents du numérique, les Entreprises de Services du Numérique doivent mettre en place une réelle stratégie de conquête du candidat.

Les enjeux du recrutement en ESN

Recrutement en ESN : la pénurie des talents

La pandémie mondiale de la COVID-19 a impacté les recrutements dans le secteur du numérique. Selon les résultats du baromètre « Grand angle ESN & ICT » de Numeum.

Les petites entreprises sont les plus touchées avec une baisse des recrutements de 62.5% pour les TPE.

Les grandes entreprises sont également touchées avec une baisse de 21.2% des intentions de recrutement, 34.7% pour les ETI et enfin 32.7% pour les PME.

Cette pénurie s’explique notamment par le fait que le nombre de talents disponibles sur le marché est insuffisant par rapport à la demande des ESN.

baisse des recrutements.JPG

Les compétences du numérique les plus recherchées sont notamment :

  • Ingénierie, intégration et déploiement de système ;
  • Système d’information, génie logiciel, architecture système sciences des données ;
  • Sécurité, intelligence artificielle, technologie du web.

(Selon le baromètre des métiers du numérique 2021 - IMT)

Cette situation entraîne alors cette fameuse « guerre des talents » entre les ESN afin d’attirer et fidéliser les talents du numérique.

 

Les particularités du recrutement en ESN : embauche sur profil ou mission  

En plus de la pénurie des talents dans le secteur numérique s’ajoutent les particularités d’embauche en ESN. Il existe deux types de recrutement dans le secteur. On parle d’embauche sur profil ou d’embauche sur mission.

L’embauche sur profil en ESN

L’embauche sur profil par une ESN signifie que l’entreprise se fie à l’expérience et aux qualités du futur consultant en ESN pour se constituer un vivier de compétences à vendre auprès de ses clients.

Côté candidat, cela veut dire qu’il n’est pas sûr d’avoir une mission immédiatement ou même sûr d’apprécier la future mission. Il doit donc faire confiance à l’ESN et plus particulièrement au commercial de l’ESN chargé de lui trouver une mission.

Ainsi, le consultant peut se retrouver en inter-contrat dès son embauche ou se retrouver sur une mission qui ne correspond pas à ses aspirations professionnelles.

L’embauche sur mission en ESN

L’embauche sur mission par une ESN est plus concrète pour le candidat. Il sait sur quel projet il va mettre ses compétences techniques à profit et est donc libre d’accepter ou de refuser.  

La problématique qu’il peut se poser est plutôt en aval du projet. L’ESN aura-t-elle d’autres missions à lui proposer qui « fit » avec les compétences du consultant en ESN ?

A la fin de sa mission, le consultant peut également se retrouver en inter-contrat, si l’ESN ne parvient pas à vendre ses compétences auprès de ses clients.

Côté ESN, c’est souvent suite à l’accord du client sur le profil proposé qu’elle décidera ou non d’embaucher le talent. 

 

La digitalisation, une solution aux enjeux de recrutement des ESN ?

Pour 81% des entreprises, la digitalisation est un avantage dans le recrutement des talents du numérique et ceci pour plusieurs raisons.

D’une part, cela permet d’élargir la zone géographique de recherche et d’autre part, cela permet de recruter des profils aux compétences plus larges et en adéquation avec les besoins du client de l’ESN. C’est ce qu’a révélé l’étude « Grand angle ESN & ICT ».

En outre, pour attirer et retenir les talents, les ESN ont mis en place plusieurs initiatives :

  • La formation des salariés ;
  • L’accord d’entreprise différenciant pour les salariés ;
  • Des plans de mobilité ;
  • D’autres actions du type RSE, mécénat, coaching, etc.

En d’autres termes, les Entreprises de Services du Numérique misent sur la qualité de vie au travail.

Puis, il y a la marque employeur qui contribue à compenser le déficit d’image dont souffrent les ESN, anciennement connu sous le sigle SSII.

Les entreprises encouragent alors leurs salariés à devenir les ambassadeurs de l’entreprise sur les réseaux sociaux afin de renforcer leur communication RH.